Le Higgs est à notre portée

Les expériences ATLAS et CMS au CERN ont présenté aujourd’hui leurs tout derniers résultats concernant la recherche du boson de Higgs tant attendu. Les deux expériences ont observé des indices probants de la présence d’une nouvelle particule, qui pourrait être le boson de Higgs, dans la gamme de masses située autour de 126 gigaélectronvolts (GeV).

C’est grâce à l’analyse de millions de millions de collisions proton-proton auprès du Grand collisionneur de hadrons (LHC) en 2011 et 2012 que les expériences ont trouvé des indices d’une nouvelle particule. D’après le Modèle standard de la physique des particules, un boson de Higgs se désintègrerait en différentes particules, que les expériences LHC peuvent alors observer.

Sur l’échelle que les physiciens des particules utilisent pour décrire le degré de certitude d'une découverte, ATLAS comme CMS attribuent la valeur de 5 sigmas à la signification de leur résultat. Un sigma signifie que les résultats pourraient être la conséquence de fluctuations dues au hasard dans les données ; un résultat de 3 sigmas est qualifié d’observation ; un résultat de 5 sigmas est une découverte. Les résultats présentés aujourd’hui sont qualifiés de préliminaires, les données de 2012 étant toujours en cours d’analyse. L’analyse complète devrait pouvoir être publiée vers la fin du mois de juillet.