L’exploitation avec protons du LHC s’achève par un record

The final beam of the three-year proton run at the LHC is dumped, with the phrase "So long and thanks for all the fish" from the control team (Image: CERN)

Ce matin, les équipe du CERN ont mis fin à la première période d’exploitation avec protons du LHC. Le message sur l'écran de contrôle du LHC indiquait "So long and thanks for all the fish" (Salut, et encore merci pour le poisson), en référence à la célèbre série de livres de l'écrivain britannique Douglas Adams, "Guide du voyageur galactique" (Hitchhiker's Guide to the Galaxy). Après trois années remarquables,  l’exploitation de l’accélérateur de particules le plus puissant du monde s’est achevée sur une nouvelle performance. Les équipes sont parvenues en effet à réduire de moitié l’intervalle entre les paquets de protons formant les faisceaux et, ainsi, à augmenter l’intensité de ces derniers et la luminosité de l'accélérateur.

« Cette nouvelle étape est de bon augure pour la prochaine période d’exploitation, qui débutera en 2015, a déclaré Steve Myers, directeur des accélérateurs et de la technologie du CERN. Des faisceaux d’intensité élevée sont essentiels à la réussite du programme du LHC. Qui dit faisceaux plus intenses dit collisions plus nombreuses et de meilleures chances d’observer des phénomènes rares. »

Sur les 6 millions de milliards de collisions proton-proton produites par le LHC, les expériences ATLAS et CMS ont chacune, au cours des trois dernières années, enregistré environ 5 milliards de collisions intéressantes. Sur ce nombre, seules 400 collisions environ ont permis de mettre en évidence des événements signalant la particule de type Higgs dont la découverte a été annoncée en juillet.