Consolidation du LHC : isoler les aimants

(Vidéo: CERN)

Les aimants principaux du LHC fonctionnent à une température de 1,9 K (- 271,3°C), plus froide que celle de l’espace intersidéral, soit 2,7 K (- 270,5°C). Les câbles alimentant les aimants peuvent ainsi fonctionner à l’état supraconducteur et conduire l’électricité sans résistance.

Les aimants froids sont isolés du tunnel – maintenu, lui, à température ambiante – grâce à plusieurs couches d’isolation thermique.

Au cours des 18 prochains mois, 1695 interconnexions entre les aimants du LHC seront ouvertes et leur isolation renforcée. Sur la vidéo (voir le lien ci-dessus – en anglais), commentée par Jean-Philippe Tock, du département Technologie, des techniciens montrent les opérations de consolidation d’une interconnexion entre deux aimants de réserve du LHC.

Un système de « soufflets en W » permet, en glissant, d'accéder aux éléments à traiter. Afin d’assurer une connexion étanche, les techniciens ajoutent une couche d’aluminium et un autre matériau isolant, avant de refermer les soufflets en W. Le cryostat est ensuite porté à une pression de 10-6 mbar, afin de limiter encore le risque de fuites de chaleur depuis les aimants froids.

L’isolation de ces interconnexions est l’une des nombreuses activités majeures de consolidation programmées au CERN durant le long arrêt du complexe d’accélérateurs.

Voir le schéma : « Principaux travaux de consolidation pour le LHC en 2013-2014 »