Politique en matière de lutte contre la fraude du CERN

En 2011, un groupe de travail sur l’amélioration de la prévention et du traitement des cas de fraude a été mis en place. Le groupe était composé du Directeur de l'Administration et de l'infrastructure générale, du chef du Département des ressources humaines, et des chefs du Service juridique et de l’Audit interne. À l’issue de ses travaux, le groupe a recommandé l'adoption d’une politique globale de prévention et de traitement des cas de fraude.

Cette politique a été définie dans un document, lequel a été avalisé par le Directoire élargi en mai 2012 et approuvé par le Directeur général, pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2013.

Ce document définit la politique de l'Organisation en matière de fraude. Le CERN applique une tolérance zéro face à la fraude, car celle-ci compromet la réalisation de ses objectifs et nuit à son fonctionnement, à sa crédibilité et à sa réputation. Le document affirme également l'engagement du CERN en ce qui concerne les aspects de prévention, d'identification et d'investigation de la fraude.

Tous les collaborateurs du CERN ont un rôle clé à jouer dans la prévention et la détection des fraudes et ont la responsabilité de signaler tout soupçon de fraude.