Comment nous comportons-nous ?

Avatar

Voilà près de deux ans que le CERN a mis en place un Code de conduite. Les résultats ne sont peut-être pas immédiatement mesurables, mais j’aime à croire que cette initiative a fait du Laboratoire un lieu où l'on se sent mieux. Le Code de conduite s’articule sur des valeurs auxquelles nous nous identifions spontanément, pour la plupart d’entre nous, et le mettre en pratique semble donc aller de soi. Toutefois, dans une organisation où travaillent plus de 10 000 personnes, il est utile de disposer de lignes directrices, et il a pu être nécessaire, dans certains cas, de les rappeler.

Si je parle de 10 000 personnes, c’est que le Code de conduite s’applique à nous tous, aussi bien aux personnes engagées par le CERN qu’aux utilisateurs des installations du Laboratoire et aux personnes travaillant pour des entreprises ayant un contrat avec le CERN, dans la mesure où elles agissent au nom du CERN. Et le Code de conduite s’impose à nous, que nous nous trouvions sur le domaine du CERN ou non. Le CERN occupe une place de premier plan dans la région. La façon dont nous nous comportons peut avoir une grande influence sur notre image auprès de nos voisins, et sur les relations qu’entretient le Laboratoire avec ses partenaires locaux. Pour citer un exemple en apparence anodin, les plaques vertes rendent certains d'entre nous très visibles et, même si nous sommes dans l'ensemble des conducteurs courtois, nous devons garder à l'esprit, quand nous sommes au volant, que nous sommes des ambassadeurs du CERN. Ce n’est pas par hasard que j’ai choisi cet exemple : le CERN a été interpellé à ce sujet à plusieurs reprises.

C’est pourquoi je voudrais saisir l’occasion de mon message de cette semaine pour vous rappeler ce qu’est notre Code de conduite, et ce qu’il n’est pas. Le Code de conduite n’est pas une réglementation rigide ; c’est un cadre éthique construit sur les valeurs essentielles de l’Organisation que sont l’intégrité, l’engagement, le professionnalisme, la créativité et la diversité. Il définit les normes de comportement de base que nous pouvons attendre sur le lieu de travail, et constitue un guide pratique qui doit nous guider dans notre conduite et notre traitement d’autrui.

Le Code de conduite s’applique à nous tous. L’appliquer contribue à faire du CERN un endroit agréable, mais cela favorise aussi la compréhension mutuelle et améliore l’estime dont nous jouissons et l’estime que nous accordons aux autres. Enfin, n’oublions pas que l’Ombuds du CERN, dont la fonction a été créée en même temps que le Code, est là pour nous aider en cas de besoin. Il est fréquent, sur n’importe quel lieu de travail, que surgissent des tensions entre collègues ; la plupart du temps, elles peuvent être résolues sans recours à un tiers. L’Ombuds est là pour les cas, rares, où cela n’est pas possible. Le mandat de l’Ombuds est de donner des orientations concernant l’application et l’interprétation du Code de conduite et d’apporter son aide, en toute confidentialité, concernant des problèmes interpersonnels.

En conclusion, je voudrais vous encourager à prendre quelques minutes pour vous refamiliariser avec le Code de conduite, et à lire les messages de l'Ombuds. En gardant toujours à l’esprit le Code de conduite, nous pouvons tous contribuer à faire en sorte que le CERN reste un endroit où il fait bon travailler, et un partenaire respecté des acteurs locaux.