Les astronautes d'Endeavour et les rayons cosmiques

Astronautes de la mission STS-134 : (de gauche &agrave; droite) Mark Kelly, Roberto Vittori et Gregory Johnson. Ils ont d&eacute;pos&eacute; une plaque de la Soci&eacute;t&eacute; europ&eacute;enne de physique au centre de recherche <em>Les Cosmiques</em>

Les astronautes de la mission de la navette spatiale assurant le transport du Spectromètre magnétique alpha (AMS-02) jusqu'à la Station spatiale internationale (ISS) ont déposé aujourd'hui une plaque commémorative de la Société européenne de physique (EPS) au laboratoire de haute altitude Les Cosmiques, afin de marquer 100 ans de recherche dans le domaine des rayons cosmiques.

Le centre Les Cosmiques a été fondé en 1943 par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), afin d'étudier les rayons cosmiques et leurs applications à la physique nucléaire.

Le laboratoire se situe à 3 613 mètres au-dessus du niveau de la mer, au-dessus de la ville de Chamonix, entre l'Aiguille du Midi (3 800 m) et le Col du Midi (3 600 m) sur un versant du plus haut sommet de l'Europe occidentale, le mont Blanc (4 807 m). Les membres de l'équipage de la mission STS-134, à savoir Mark Kelly, commandant de bord, Gregory Johnson, pilote, et Roberto Vittori, astronaute de l'Agence spatiale européenne, ont rejoint à pied depuis l'Aiguille le Laboratoire. Ils rejoindront Gregory Chamitoff, Michael Fincke et Andrew Feustel, spécialistes de mission, au CERN le 25 juillet.

Dès ses débuts, la recherche sur les rayons cosmiques s'est déroulée en altitude dans l'atmosphère ; c'est ainsi qu'en 1912 Victor Hess a réalisé une série de mesures de rayonnements à une altitude de 5 300 mètres, à bord d'une montgolfière. Néanmoins, il était essentiel de disposer de laboratoires en haute altitude pour pouvoir travailler sur les mesures de rayons cosmiques, avant que les détecteurs spatiaux tels que AMS-02 deviennent techniquement et financièrement possibles.

Le laboratoire Les Cosmiques fut officiellement inauguré en 1946 en présence d'Irène Joliot-Curie, prix Nobel, et resta en service jusqu'en 1955. Des lignes à haute tension suspendues au-dessus au-dessus des glaciers assuraient l'alimentation électrique nécessaire.

La plaque de l'EPS marque le laboratoire comme site historique de l'EPS. Les astronautes donneront une conférence publique des astronautes au CERN à 17 h CEST le 25 juillet. Pour l'écouter, cliquer ici.