View in

English

Le CERN et Airbus s'allient pour une aviation propre

Le CERN et Airbus signent un accord de collaboration pour évaluer l'utilisation de technologies supraconductrices pour les futurs avions à émission zéro

High Temperature Superconducting (HTS) Rare-Earth Barium Copper Oxide (also referred to as REBCO) power transmission cable used at CERN
Câble de transmission électrique supraconducteur à haute température (HTS) en REBCO (oxyde mixte de cuivre, de baryum et de terres rares) utilisé au CERN. (Image: CERN)

Le CERN et Airbus UpNext, filiale détenue à 100 % par Airbus, lancent aujourd’hui une collaboration innovante visant à étudier si les technologies supraconductrices développées par le CERN pour les accélérateurs de particules pourraient être utilisées dans les systèmes de distribution d’électricité des futurs avions à hydrogène.

Les technologies supraconductrices pourraient permettre de réduire considérablement le poids des avions de prochaine génération et d’accroître leur efficacité.

Le partenariat est axé sur le développement d'un démonstrateur connu sous le nom de SCALE (Super-Conductors for Aviation with Low Emissions), unissant le savoir-faire du CERN en matière de technologies supraconductrices et la capacité d'Airbus UpNext de concevoir et de fabriquer des avions innovants.

Si les objectifs prévus en termes de performance et de fiabilité sont atteints, la collaboration pourrait réaliser l'ambitieux projet de faire voler, d'ici une dizaine d’années, un prototype entièrement intégré.

« Dans le cadre de ses travaux de recherche, le CERN repousse les limites de la science et de l'ingénierie, et s'associe à l'industrie pour encourager l'innovation, avec un impact positif sur l'environnement, explique Raphaël Bello, directeur des finances et des ressources humaines du CERN. Nos technologies sont susceptibles de s'adapter aux besoins futurs en solutions de transport et de mobilité propres, comme le montre l'accord avec Airbus. Ce partenariat n'est qu'une première étape de l'aventure dans laquelle nous nous sommes engagés avec le leader européen de l'aviation, et montre à quel point nous valorisons l'excellence de l'industrie de nos États membres. »

« Notre rôle à Airbus UpNext est d'étudier le potentiel des technologies pour les avions de demain et de collaborer avec les leaders du monde entier afin de nous préparer pour cet avenir. S'associer avec un institut de recherche de premier plan comme le CERN, qui a réalisé certaines des plus importantes découvertes en physique fondamentale, permettra de repousser les limites de la recherche dans le domaine de l'aérospatiale propre afin que l'aviation durable devienne une réalité, souligne Sandra Bour-Schaeffer, présidente-directrice générale d'Airbus UpNext. Nous sommes déjà en train de développer un démonstrateur s'appuyant sur la supraconductivité, dénommé ASCEND (Advanced Superconducting and Cryogenic Experimental powertraiN Demonstrator) afin d'étudier la faisabilité de cette technologie pour les avions hybrides et à propulsion électrique. Il nous a semblé tout à fait naturel d'associer les connaissances apportées par notre démonstrateur aux compétences uniques du CERN dans le domaine des supraconducteurs. »

« Les technologies supraconductrices ont permis de faire certaines des plus grandes découvertes en physique des hautes énergies. Si elles étaient appliquéesaux systèmes de distribution d’électricité des avions, elles réduiraient considérablement le poids des avions et les rendraient plus efficaces. Le CERN possède plus de 40 ans d'expérience de la construction de systèmes supraconducteurs battant des records d’intensité, qui sont au cœur des accélérateurs de particules d'aujourd'hui et de demain. En offrant une faible résistance au passage du courant, ces systèmes permettent de transmettre des intensités de courant beaucoup plus élevées que les câbles classiques, qui sont plus lourds et ne sont pas supraconducteurs », explique José Miguel Jimenez, chef du département Technologie du CERN.

Plus d'informations dans notre dossier de presse digital (en anglais).